Une mairie qui ne cesse d'évoluer depuis 1904 ...

Mers-les-Bains Hôtel de Ville

Dès 1860 avec la mode des bains de mer et la construction des villas du quartier balnéaire, la croissance de Mers se poursuit à vitesse effrénée. En 1902, deux nouvelles classe sont construites. Très vite les services de la mairie, rue Jules Verne, sont à l'étroit. En 1904, le maire Charles Le Beuf est autorisé par son conseil municipal à assister à une vente aux enchères le 10 février au palais de justice d'Abbeville, au cours de laquelle il se porte acquéreur de la villa "Henri" pour 39 600 francs.

 

Le 10 novembre 1904, cette belle maison de ville avec balcons ouvragés et céramiques devient la nouvelle mairie de la Station.

Celle-ci subit ensuite bien des modifications. Les guichets de l'accueil gagnent le premier étage pendant que la salle du conseil municipal s'installe au rez-de-chaussée. Finalement l'accueil redescend, mais il reste une douzaine de marches, celles du perron, pour y accèder. Avec les normes actuelles d'accessibilité au public, il n'était plus possible de maintenir cette situation. L'accueil et les services accessibles au public sont donc désormais au rez-de-chaussée de l'extension ...

Nouvel Hôtel de Ville

 

La démarche de l'architecte Patrick Delamotte

 

Après un relevé précis des façades de l'Hôtel de Ville, et une documentation photographique détaillée, la restauration extérieure devait redonner à la Villa son lustre et son authenticité d'origine.

 

Les deux façades principales Sud et Ouest ont été remises en valeur dans tous leurs détails architecturaux, en particulier la forme des menuiseries en bois qui comportaient jadis des impostes cintrées au Rez-de-chaussée. Le bichromisme retrouvé dans les matériaux

de façade, la pierre et la brique, est apparu comme un élément fort d'harmonisation entre

la transformation extérieure de la Salle Ernest Dailly et le bâtiment neuf qui la relie à la Mairie. L'ardoise en couverture est aussi un matériau unificateur de l'ensemble.

 

Quant au choix du style architectural, il résulte de l'analyse du milieu bâti dominant le plus valorisant, c'est-à-dire ce style pittoresque dont le Quartier balnéaire de Mers-les-Bains. L'Hôtel de Ville lui-même, dans son architecture académique, est sans doute plus exeptionnel et plus riche par ses éléments de décors sculptés, son ornementation

en céramique vernissée et dans ses garde-corps figuratifs ou allégoriques en métal. L'extension que nous avons proposée et réalisée ne cherche pas à imiter l'Hôtel de Ville

mais trouve sa filiation historique dans une ornementation plus simple dont la mise en oeuvre rappelle l'état d'esprit et l'ambiance des architectures de bord de mer.

 

Franck BRODIER a réalisé le beau vitrail du Hall de la nouvelle Mairie avec une sensibilité toute mersoise.

 

L'artiste Louise BULCOURT qui a refait pour des villas du Quartier balnéaire des plaques

de nom, des cabochons, des décors allégoriques en bas reliefs a crée, au-dessus des portes et fenêtres de l'extension, façade Ouest, un décor en grès émaillé évoquant

MERS-LES-BAINS, et pour la salle Ernest Dailly une Marianne très républicaine.

 

Rencontre avec Louise Félix Bulcourt, restauratrice de céramique architecturale
Louise Bulcourt.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Ville de Mers-les-Bains est sur Facebook.

Pour communiquer avec Ville de Mers-les-Bains, inscrivez-vous sur Facebook dès maintenant.

Office de tourisme "Destination Le Tréport-Mers"