Signalisation de la baignade et de la plage

 

Pour assurer la sécurité des baigneurs et dans un souci d'information préventive,

les plages sont organisées et équipées matériellement dans les limites des zones surveillées.

 

 Le drapeau vert

 

Il est utilisé quand les conditions suivantes sont remplies :

• une surveillance effective est exercée (nombre suffisant de sauveteurs à poste) ;

• la baignade peut être considérée comme ne représentant pas de danger particulier

(mer calme).

 

Le drapeau jaune orangé

 

Il est à hisser pendant les heures de surveillance effective lorsque les baigneurs doivent observer la plus grande prudence, sans que toutefois l'interdiction de la baignade soit nécessaire.

Cette flamme est parfois jaune ou orange. Avec une préférence pour le jaune,

permettant de bien la différencier du rouge.

 

Le drapeau rouge

 

Il est à hisser afin d'interdire la baignade (orage, vent violent, vagues…).

Devant des irréductibles baigneurs, le sauveteur devra faire appel à la police ou au maire pour régler le problème.

Il peut être éventuellement employé en dehors des heures de surveillance : si entre 12 heures et 14 heures le sauveteur chargé de la surveillance est absent, le drapeau rouge peut rester hissé en haut du mât si la baignade est à interdire en raison du danger. 

 

Les chenaux

 

Des chenaux traversiers (en général de 25 mètres de largeur), interdits aux baigneurs, peuvent être établis, pour permettre à des activités nautiques pratiquées

au-delà de la bande des 300 mètres, telles que le motonautisme, le ski nautique,

la planche à voile, ou le parachutisme ascensionnel, d'accéder au rivage.

Les limites du chenal traversier sont matérialisées par des bouées jaunes, cylindriques

à bâbord ( à gauche) et coniques à tribord ( à droite) en venant du large,

mouillées de plus en plus près les unes des autres à mesure que l'on se rapproche du rivage ; les deux bouées d'entrée du chenal sont de dimensions supérieures à celles des bouées suivantes.

 

Bouées : zone de bain ; babord ( à gauche) et tribord (à droite) du chenal

Lorsque le chenal est destiné aux planches à voile, il est mieux qu'il soit, de plus,

de forme évasée en allant vers le large, permettant de tirer plus facilement des bords,

tout en respectant les limites.

La matérialisation peut être complétée à terre par des panneaux fixes.

 

Des zones interdites aux engins à moteur et des zones réservées uniquement aux baigneurs ou affectées à tel ou tel type d'activité (surf, par exemple), peuvent être créées dans la bande littorale. Les préfets maritimes autorisent le balisage de ces zones par la municipalité

ou/et les clubs nautiques.

 

 

Ville de Mers-les-Bains est sur Facebook.

Pour communiquer avec Ville de Mers-les-Bains, inscrivez-vous sur Facebook dès maintenant.

Office de tourisme "Destination Le Tréport-Mers"